Les Fêtes à  souhaiter
Aujourd'hui 27 Juil.


Nathalie,

28 Juil.

Samson,

29 Juil.

Lazare, Loup, Marthe, Olave,

30 Juil.

Juliette,

31 Juil.

Germain,

Les roses d'Antibes>La revue de Presse> Les derniers horticulteurs préparent la fête des Mères

Les derniers horticulteurs préparent la fête des Mères

Revue de presse - Les derniers horticulteurs préparent la fête des Mères





Nice Matin
24/05/2008
Actualité Antibes samedi 24 mai 2008 Antibes : Les derniers horticulteurs préparent la fête des Mères Demain, c'est la fête des Mères. Les derniers horticulteurs rosiéristes - ils ne sont plus qu'une dizaine sur la commune - se battent pour conserver fraîcheur et qualité. Les temps sont durs, notamment avec l'augmentation du fioul qui ne permet pas de chauffer les serres tous les jours. Et pourtant, deux producteurs antibois ont été une nouvelle fois primés, lors de la 37e édition d'Exporose, qui s'est tenue récemment à Grasse. -Grand prix de la ville de Grasse 2008 pour Gilbert Constans, avec sa nouvelle variété de rose « Bordeaux ». Une qualité qui a toujours fait d'Antibes la capitale de la rose. Les irréductibles rosiéristes veulent continuer. Mais la profession se demande combien de temps encore elle pourra résister... Tradition et... vente sur internet Le chef de file, Gilbert Constans (chemin de la Constance). Il a remporté le grand prix de la ville de Grasse avec sa rose « Bordeaux », une petite nouvelle. Gilbert fait partie de la troisième génération de rosiéristes, qui a su s'adapter avec des techniques modernes. Internet lui permet de passer sous 24 heures de la production à la vente à domicile et ce, dans toute la France. Il suffit de choisir sur dix-huit variétés de roses, la couleur et la taille de tige et y ajouter, en prime, une carte avec un petit mot affectif. Fini l'horticulture de grand papy. « Ce sont nos racines, et en plus une passion, explique Gilbert. Chez les Constans, on exploite depuis 1925, depuis Antonin, le grand-père. Trois générations de rosiéristes En 1950, c'est son fils Noël qui reprend. Aujourd'hui, Gilbert continue de gérer l'entreprise familiale de 9 000 m2 avec 60 000 pieds de roses en hors-sol. « Les roses sont cueillies le matin, conditionnées l'après-midi et expédiées en fin de journée. Elles seront livrées le lendemain matin. » Un Gilbert Constans qui a reçu aussi le premier prix pour ses rosiers de jardin, avec sa variété « Sissi ». S. J. Nice-Matin